Témoignage : Roissy Pays de France

Elisabeth HC administratrice SIG de la communauté d'agglomération Roissy Pays de France répond à nos questions.


A l’agglomération Roissy Pays de France, le pôle SIG, sous la direction de l’Aménagement, intervient pour le compte de toutes les directions de la CARPF qui en font la demande. Ceci induit une grande pluralité de sujets et de métiers à traiter et entraîne ainsi autant de services utilisateurs. 

Pour autant le pôle SIG, ce n’est qu’une personne, alors comment procéder pour parfaitement décoller ?

Elisabeth HC administratrice du SIG nous donne quelques explications.


Notre souhait est de parvenir à faire monter en compétence donc en autonomie les différents services utilisateurs du SIG. C’est la condition pour que le SIG se déploie dans la durée et la stabilité. L’objectif est de former des utilisateurs motivés sur le portail cartographique pour qu’ils deviennent de plus en plus autonomes, tant dans la mise à jour de leurs données que dans la création de leurs cartes et applications web.  Depuis plusieurs années maintenant, on a initié ce projet avec le développement d’applications pour la mise à jour de données métier. Aujourd’hui, plusieurs pôles métier sont ainsi garants de leurs données. On peut citer les chargés de mission aménagement, environnement, commerce, emploi ou encore les agents des services techniques en espaces verts, voirie, mobilier urbain et éclairage.

Depuis 2021, on a voulu aller plus loin en formant les chargés de mission du pôle aménagement à la création de leurs propres contenus sur le portail. On souhaite continuer ce travail auprès d’autres services.



Comment voyez-vous votre rôle dans une situation idéale ?

En tant qu’administratrice du SIG, il faut bien mesurer toutes les capacités du système ArcGIS. Il y a énormément de solutions, donc de possibilités et il y a au sein de notre collectivité beaucoup de besoins. Il faut donc trouver l’adéquation entre l’attente de l’utilisateur et le produit pour y répondre efficacement mais aussi le plus simplement. Il est fondamental que l’administrateur du SIG puisse délivrer en priorité des applications pour la gestion et l’exploitation des données métier par les services, elle est là l’autonomie au quotidien. Ensuite il faut choisir les outils qui feront parler ces données, c’est aussi la finalité. 

Un exemple de travail mené conjointement avec le service Habitat concerne la mise en place d’un tableau de bord à destination des services de l’État en vue de comptabiliser les permis délivrés en secteurs de la zone C du PEB au regard de ceux programmés, avec une mise en parallèle avec les données socio-démographiques de ces secteurs.

Tableau de bord sur les permis en secteurs de la zone C du PEB
Cette illustration, en date du 30 mars 2022, peut évoluer au cours du temps



Comment développer toute une synergie autour du SIG ?


L’idée est d’avoir des relais dans les services donc de créer un groupe des référents SIG. Il est d’ores et déjà possible d’initier ce groupe en s’appuyant sur des services moteurs. Ce groupe de référents serait à créer avec l’ensemble des pôles de la direction de l’aménagement avec qui je travaille au quotidien (aménagement, mobilité, environnement, renouvellement urbain) et on pourrait inviter au fil de temps des personnes d’autres directions. Je pense aux pôles commerce, entrepreneuriat, emploi ou encore fiscalité qui sont demandeurs. Nous avons les collaborateurs, les thématiques et les illustrations par l’exemple pour monter cette petite structure, source d’émulation collective.


Et votre lien avec les communes ?


Le SIG de la CARPF, auparavant tourné auprès des agents de la CARPF, s’ouvre désormais à ses communes membres. Ainsi en 2021, il a été décidé de mutualiser nos données géographiques sous forme d'applications web, de cartes et d'études diagnostic, dans une optique de partage d'informations sur un même territoire à travers une plateforme d’échange créée depuis ArcGIS Sites.
Portail d’analyses territoriales de Roissy Pays de France
Cette illustration, en date du 30 mars 2022, peut évoluer au cours du temps

Cette diffusion de données doit permettre d'avoir une meilleure connaissance du territoire et de ce que l'agglomération engage comme actions. 
2021 a également été l’occasion d’initier la création de supports cartographiques 3D lors des commissions d’aménagement en vue d’illustrer les présentations des chargés de mission sur les opérations en cours sur le territoire auprès des élus. Outre une approche du territoire en 3D, chaque opération est présentée avec une fiche descriptive, une vue Google Street View, des photos et des rapports. 

Application 3D sur les opérations d’aménagement sur le territoire CARPF


Autre fait marquant pour le SIG, piloté par la Direction Générale de la stratégie : la réalisation de deux cartes relatives à la programmation des équipements et opérations communautaires et communaux dans le cadre du Contrat de Relance et de Transition Ecologique (CRTE).  


Vous parliez de faire parler les données ?


Oui, il y a la fiabilité et la pérennité de la donnée. C’est la base d’un SIG sérieux et durable, une gestion rigoureuse, c’est fondamental. Au-delà de la donnée, il y a également les outils disponibles permettant de tirer à la fois de la réflexion, de l’analyse, des bilans, des indicateurs. Nous bénéficions aujourd’hui d’un accompagnement spécifique d’Esri France pour tirer le meilleur profit des possibilités offertes par le système ArcGIS et par le programme arcOpole. 


L’équipe arcOpole souhaite un bon envol au SIG de Roissy Pays de France.

Commentaires

Articles les plus consultés

Actualité ressources : Jardins partagés et aménagements cyclables

Actualité ressources : Base Adresse Locale (BAL)

arcOpole Builder 1.5 est disponible